Lynn Hyeong

Née en Corée du Sud, Lynn Hyeong a étudié la philosophie à l’Université Sogang de Séoul. Inspirée par ses études sur la philosophie des langages, elle a exploré le domaine de la perception humaine au-delà des limites du langage littéraire, se concentrant sur des activités de création artistique combinées à une recherche anthropologique et écologique.

Pendant trois ans, de 2012 à 2015, elle travaille comme chercheuse à l’Asian Culture Institute du ministère de la culture de la Corée pour rechercher et créer des expositions et des performances en relation avec la culture asiatique. Depuis lors, dans l’atelier « Le Lab Lab – Labrador Laboratoire » situé à Paris, elle travaille sur diverses activités expérimentales motivée par l’acte artistique primitif et les appropriations artistiques contemporaines.

Pour la majorité de ses peintures, elle utilise des morceaux de bois abandonnés dans les rues, les jardins ou dans la forêt. Elle effectue actuellement des recherches, « La transition des bois abandonnés » dans le programme de master de l’Université Paris 8, dans le cadre du département d’art par l’écologie de l’art et des médias.

Face à la situation créée par la pandémie du Covid-19, la destruction de la nature, l’extinction d’espèces, etc., l’art est également confronté à de nouveaux dé¬s générés par la société en crise. Elle suppose que l’artiste a un certain rôle à interroger l’éthique et l’esthétique dans ce contexte. Elle espère que sa recherche nous permettra de mieux élaborer et manipuler nos réalités co-existentielles et une nouvelle « esth-éthique ».

‘Pour moi, l’art est le processus de recherche de la langue perdue et du sauvetage de la vie. Au cœur de mon processus, il y a toujours eu quelque chose de jeté et abandonné depuis longtemps. Mon travail est l’occasion d’une renaissance, aussi bien pour les matériaux que pour moi. Pendant le processus de création, les œuvres jaillissent des constantes rencontrent entre la matière et mon corps. J’attends avec plaisir le moment où nous pourrions partager ces mystérieux rituels‘